Le bilan carbone d’entreprise : une méthode d’évaluation des rejets de gaz à effet de serre

Le bilan carbone d'entreprise

Publié le : 24 novembre 20239 mins de lecture

Dans un contexte de performance énergétique de l’industrie française, les entreprises doivent mesurer et évaluer leur impact environnemental. Pour cela, le bilan carbone est une méthode d’évaluation des rejets de gaz à effet de serre qui permet de quantifier les émissions de l’entreprise. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur cette méthode !

Principes de la méthode d’évaluation du bilan carbone

Objectifs et enjeux du bilan carbone

Le bilan carbone a pour objectif d’identifier, quantifier et évaluer les émissions de gaz à effet de serre (GES) liées aux activités d’une entreprise. Cette méthode permet ainsi d’élaborer une stratégie de réduction des émissions de GES et d’amélioration de la performance énergétique de l’entreprise. Les enjeux sont donc multiples : répondre aux exigences réglementaires, réduire les coûts de fonctionnement, améliorer son image et sa réputation, etc.

Les différentes étapes de la réalisation d’un bilan carbone

La réalisation d’un bilan carbone nécessite plusieurs étapes :

  • Délimitation du périmètre : l’entreprise doit définir les activités prises en compte dans le bilan carbone (scope 1, 2 et 3) ainsi que la période de calcul.
  • Collecte des données : l’entreprise doit rassembler les données nécessaires à l’évaluation des émissions de GES. Ces données peuvent être de différentes natures : consommations énergétiques, déplacements professionnels, achats de matières premières, etc.
  • Calcul des émissions de GES : à partir des données collectées, l’entreprise calcule les émissions de GES liées à ses activités.
  • Analyse des résultats : cette étape permet de comprendre les sources d’émissions de GES et de définir les actions à mettre en place pour réduire ces émissions.
  • Élaboration d’un plan d’actions : l’entreprise élabore un plan d’actions qui vise à réduire les émissions de GES et à améliorer sa performance environnementale.
  • Suivi et mise à jour : le bilan carbone doit être suivi et mis à jour régulièrement pour mesurer l’efficacité des actions mises en place.

Méthodologies d’évaluation utilisées dans le bilan carbone

Pour évaluer les émissions de GES, plusieurs méthodologies peuvent être utilisées :

  • La méthode de l’ADEME : cette méthode, proposée par l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME), permet d’évaluer les émissions de GES liées aux différentes activités de l’entreprise.
  • La méthode de la norme ISO 14064-1 : cette norme internationale définit un cadre pour l’évaluation des émissions de GES. Cette méthode permet de mesurer les émissions directes (scope 1) et indirectes (scope 2 et 3) de l’entreprise.
  • La méthode du GHG Protocol : ce protocole, mis au point par le World Business Council for Sustainable Development, permet d’évaluer les émissions de GES liées aux activités de l’entreprise selon une approche sectorielle.

Points à surveiller lors de l’élaboration d’un bilan carbone

Pour que le bilan carbone soit fiable, il est important de surveiller certains points :

  • La qualité des données : les données collectées doivent être fiables et précises pour garantir la fiabilité du bilan carbone.
  • La prise en compte des émissions indirectes : les émissions indirectes (scope 2 et 3) représentent souvent une part importante des émissions totales d’une entreprise. Il est donc important de les prendre en compte dans l’évaluation du bilan carbone.
  • La définition du périmètre : le périmètre du bilan carbone doit être défini de manière claire pour permettre une évaluation précise des émissions de GES.
  • La comparabilité des résultats : pour pouvoir comparer les résultats du bilan carbone avec ceux d’autres entreprises, il est important d’utiliser des méthodologies d’évaluation standards.

Avantages du bilan carbone pour les entreprises

Le bilan carbone présente de nombreux avantages pour les entreprises :

  • Amélioration de la performance énergétique : en identifiant les sources d’émissions de GES, l’entreprise peut mettre en place des actions pour améliorer sa performance énergétique et réduire ses coûts de fonctionnement.
  • Réduction des émissions de GES : le bilan carbone permet de quantifier les émissions de GES de l’entreprise et de définir des objectifs de réduction à court et à long terme.
  • Image et réputation : en mettant en place des actions pour réduire ses émissions de GES, l’entreprise améliore son image et sa réputation auprès de ses clients et de ses partenaires.
  • Exemplarité : en réalisant un bilan carbone, l’entreprise montre son engagement en faveur de l’environnement et peut se positionner comme un acteur exemplaire de son secteur.

Limites du bilan carbone comme outil d’évaluation des émissions de gaz à effet de serre

Malgré ses avantages, le bilan carbone présente des limites :

  • Limites liées à la méthodologie : selon la méthodologie utilisée, le bilan carbone peut ne pas prendre en compte certains facteurs importants ou surestimer les émissions de GES.
  • Limites liées à la qualité des données : si les données collectées sont imprécises ou incomplètes, le bilan carbone peut-être biaisé.
  • Limites liées au périmètre : selon le périmètre défini, certaines émissions de GES peuvent ne pas être prises en compte, ce qui limite la précision du bilan carbone.
  • Limites liées à l’interprétation des résultats : les résultats du bilan carbone peuvent être interprétés de différentes manières, ce qui peut limiter la pertinence des actions mises en place.

Responsabilité sociale des entreprises et bilan carbone

Contexte de la responsabilité sociale des entreprises

Les enjeux d’un audit énergétique, tout comme la réalisation d’un bilan carbone, peuvent être considérés comme faisant partie de la responsabilité sociale des entreprises (RSE), qui englobe toutes les pratiques mises en place par une entreprise afin de respecter les normes sociales, environnementales et économiques en vigueur. La RSE a pour objectif d’harmoniser les intérêts de l’entreprise, des salariés, de la société et de l’environnement.

Contribution du bilan carbone à la stratégie de responsabilité sociale des entreprises

Le bilan carbone est un outil qui permet aux entreprises de mesurer et d’évaluer leur impact environnemental. Il contribue ainsi à la stratégie de responsabilité sociale des entreprises en permettant de :

  • Mesurer l’impact environnemental : en identifiant les sources d’émissions de GES, le bilan carbone permet à l’entreprise de mesurer son impact environnemental et de prendre des mesures pour le réduire.
  • Améliorer la performance environnementale : en mettant en place des actions pour réduire ses émissions de GES, l’entreprise améliore sa performance environnementale et respecte les normes environnementales en vigueur.
  • Répondre aux attentes des parties prenantes : en réalisant un bilan carbone, l’entreprise montre son engagement en faveur de l’environnement et répond aux attentes de ses parties prenantes (clients, investisseurs, salariés, etc.).

Bénéfices en termes d’image et de réputation pour les entreprises

Le bilan carbone peut avoir des bénéfices en termes d’image et de réputation pour les entreprises :

  • Image positive : en mettant en place des actions pour réduire ses émissions de GES, l’entreprise montre son engagement en faveur de l’environnement et améliore son image auprès de ses parties prenantes.
  • Différenciation : le bilan carbone peut permettre à l’entreprise de se différencier de ses concurrents en montrant son engagement en faveur de l’environnement.
  • Attractivité : en améliorant son image et sa réputation, l’entreprise peut attirer de nouveaux clients, partenaires et investisseurs.

Plan du site